Podcasts sur l'histoire

Salle principale, Ninna-ji

Salle principale, Ninna-ji


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Temple Ninna-ji (仁和寺)

Le temple Ninna-ji est le temple principal de la secte Omuro du bouddhisme Shingon, situé à Omuro, dans le quartier d'Ukyo, dans la ville de Kyoto, dans la préfecture de Kyoto. On l'appelle aussi le mont Ouchi. Le nom officiel est le temple Kyu-Omurogosho-ato-Ninna-ji. Il est sacré pour Amitabha Tathagata et a été fondé par l'empereur Uda. En tant que temple ayant des liens profonds avec la maison impériale, il a reçu le surnom de "Omurogosho" (Palais impérial d'Omuro) du fait que le moine-empereur Uda y a vécu après être entré dans la prêtrise. Connue pour ses cerisiers, Omuro est animée par les nombreux pèlerins qui viennent voir les cerises au printemps et les feuilles colorées à l'automne. L'histoire du « prêtre du temple Ninna-ji », qui apparaît dans l'essai « Tsurezuregusa », est également bien connue. Faisant partie des « biens culturels de l'ancienne ville de Kyoto », c'est un site inscrit au patrimoine mondial.

C'est un site historique encore visité par de nombreux pèlerins et touristes nationaux et étrangers, et il y a un salon de thé pour démontrer la cérémonie du thé (payant) dans l'ancien palais impérial d'Omuro.

Origines et histoire

La construction a commencé en 886 à la demande de l'empereur Koko, bien qu'il soit mort l'année suivante sans la voir terminée. Il a été achevé en 888 par l'empereur Uda qui a repris l'entreprise et a nommé le temple Nishiyama Gogan-ji, mais n'a pas tardé à s'appeler le temple Ninna-ji d'après le nom de l'époque. Après que l'empereur Uda soit entré dans le sacerdoce, il s'est construit des quartiers d'habitation des prêtres appelés « Omuro » au sud-ouest du Ninna-ji Garan (monastère) et y a vécu à l'époque où il était surnommé « Omuro (Ninna-ji) gosho (impérial Palais)". Sur le site de "l'Omuro", il y a maintenant un groupe de bâtiments dans le style d'un palais, appelé Palais Ninna-ji. Les ruines de Gosho (palais impérial) sont désignées monument historique national.

Le temple Ninna-ji bénéficiait donc de la protection de la famille impériale et des nobles jusqu'à ce que les princes de la période Meiji et les membres de la famille impériale servent de Monzeki (prêtres en chef), contrôlant toutes les sectes du bouddhisme à la tête des temples Monzeki. Il déclina pendant la période Muromachi et le Garan (monastère) brûla pendant la guerre d'Onin (1467-1477). Plus récemment, dans les années Kan'ei (1624-1644), il a été équipé du Garan (monastère) par le shogunat Edo. Toujours dans les années Kan'ei, le Shishinden, le Seiryoden, le Tsunegoten et d'autres bâtiments ont été déplacés vers l'enceinte du temple depuis l'ancien palais impérial lors de sa reconstruction (le hall principal actuel, Kondo est l'ancien Shishinden).

Garan (Monastère)

Kondo (salle principale, trésor national) _ Le Seiden et le Shishinden de l'ancien palais impérial construit en 1613, ont été déplacés et rénovés dans les années Kan'ei (1624-1644), et sont de précieux exemples du style Shinden-zukuri de le temps. L'atmosphère de l'architecture du palais est bien préservée, même s'il y a eu quelques changements lors de la conversion d'un palais en temple bouddhiste, en changeant les toits de l'écorce de cyprès en tuiles, par exemple.

Mieido (bien culturel important) - Construit à partir de matériaux provenant du Seiryoden de l'ancien palais impérial. Enchâsse le fondateur de la secte, Kukai.

Palais Ninna-ji - C'est le Honbo, situé du côté ouest du chemin de la porte Nio-mon à la porte Chu-mon, et se dresse là où le moine-empereur Uda avait sa résidence. Le Shinden a été reconstruit à partir du Tsunegoten, le palais impérial au début des temps modernes, mais a brûlé en 1887. Bien que la structure actuelle ait été reconstruite à la fin de l'ère Meiji au début de la période Taisho selon la conception de Suekichi KAMEOKA, le bâtiment et son jardin ont une atmosphère de palais d'autrefois.

Ryokakutei (bien culturel important) - Reconstruit à partir du manoir du peintre de la période Edo Korin OGATA, il possède une petite porte inhabituelle dans le mur de l'aile, sous un double toit.

Hitotei (bien culturel important) - Un salon de thé de style hutte de chaume construit au goût de l'empereur Kokaku à la fin de la période Edo, il dispose d'une entrée VIP avec un montant de porte haut pour que les gens puissent entrer sans se baisser.

Il y en a beaucoup d'autres, dont le Goju-no-to (pagode à cinq étages), le Kyozo (entrepôt des écritures), le sanctuaire Kyusho Myojin, la porte Goeido Chu-mon, le Kannondo, le Shoro (clocher), le Nio- la porte mon, la porte Chu-mon et la porte Hombo Omote-mon (toutes des propriétés culturelles importantes), dont beaucoup ont été apportées par Iemitsu TOKUGAWA dans les années Kan'ei.

Trésors nationaux

Statue Amida Sanson en bois -Installée à l'origine dans le Kondo (salle principale), elle a été déplacée dans le Reihokan (salle du trésor sacré) du temple. Il aurait été le principal objet de culte lors de la construction du temple en 888.

Statue assise en bois de Yakushi Nyorai - Principal objet de culte des Reimeiden sur le côté nord de la salle principale (où sont enchâssées les tablettes mortuaires des principaux prêtres du temple)
Le contour a été clarifié pour la première fois en 1986 par l'enquête du Musée national de Kyoto, et il a été désigné comme trésor national en 1990. Il a été réalisé par les sulpteurs bouddhistes Ensei et Choen en 1103, à la demande du fils de l'empereur Shirakawa, Kakugyo. Hosshinno. La petite statue élaborée en bois de santal mesure 11 cm de haut, 24 cm lorsque le halo et le piédestal sont inclus le halo a des images de Shichibutsu Yakushi et Nikko/Gekko Bosatsu le piédestal a 3 des douze généraux célestes sur chacun des quatre côtés.

Kujaku Myoo (peinture) - Une image bouddhiste de la période des Song du Nord de la Chine.

Hosoge Makie Houjubako - Une pièce de laque du début de la période Heian. Précieux comme exemple des débuts de Makie.

Sanjutcho Sasshi et Hosoge Karyobinga Makie Soku Sasshibako - Sanjutcho Sasshi sont 30 petites écritures Sasshi que Kukai a ramenées de la Chine Tang (la taille de chacune est de 10x10 cm), dont certaines qu'il a transcrites lui-même. Ceux-ci ont longtemps été considérés comme des trésors inestimables du bouddhisme Shingon. Les boîtes associées étaient des cadeaux de la cour impériale et sont de précieux exemples de laque de la période Heian.

Omuro Sojoki - Un enregistrement des principaux prêtres successifs du temple Ninna-ji. Période Kamakura.

Empereur Takakura Shinkan Shosoku - "Shinkan" signifie "écrit par l'empereur", et "Shosoku" signifie une lettre. Écrit à l'âge de 18 ans, c'est le seul écrit restant de l'empereur Takakura, décédé en bas âge.

Empereur Go-Saga Shinkan Shosoku - Le seul écrit a confirmé qu'il provenait de l'empereur Go-Saga.

Koteinaikei Meido (2 volumes)/Koteinaikai Taiso (24 volumes) - Commentaires sur le texte médical chinois "Koteinaikai". "Meido" est une copie du Kamakura à la période des cours du Nord et du Sud "Taiso" est de la période Heian.

Ishinpo - Une copie de la fin de la période Heian du plus ancien texte médical du Japon, "Ishinpo".

Shinshu Honzo - Une copie de la période Kamakura du livre de l'ère Tang sur les herbes médicinales, "Shinshu Honzo".

Biens culturels importants

Immeubles
Les 14 bâtiments du temple Ninna-ji : le Gojyu-no-to (pagode à 5 étages), le Kannondo, la porte Chu-mon, la porte Nio-mon, le Shoro (clocher), le Kyozo (entrepôt des écritures), le Goeido, la porte Goeido Chu-mon, 3 bâtiments du sanctuaire Kusho Myojin, le Ryokakutei, le Hitotei

Peintures
Couleur sur soie Portrait de Shotoku Taishi
Image en couleur sur soie de Hachimanshin en moine
Image monochrome et couleur sur papier de Mikkyozu – 17 articles
Encre Sumi sur papier Image de Koso – 1 rouleau
Encre Sumi sur papier Image de Shitennozu – 1 rouleau
Encre Sumi sur papier Collection d'images de Miroku Bosatsu - 1 Album
Encre Sumi sur papier Image de Yakushi Junishinsho – 1 rouleau
Encre Sumi sur papier Besson Zakki (avec icônes) – 57 rouleaux

Sculptures
Statue assise en bois d'Aizen Myoo dans un sanctuaire miniature
Statue debout en bois de Kisshoten
Statue assise en bois de Shitta Taishi*
Statue debout en bois de Zojoten/Tamonten
Statue assise en bois de Monju Bosatsu

*Désignée à l'origine "Statue assise en bois de Shotoku Taishi"
Changement de nom en 1991.

Travaux d'artisanat
Table Sumiyoshi Makie
Iroe Yoraku Monhanaike par Ninsei
Boîte de reliques en cuivre, Gokorei, Sankorei, Kuzuryurei, Gokosho
Boîte de pierre à encre Hitsuki Makie
Hoju Katsuma Monkin Ohi

Encre Sumi sur soie Sonsho Darani Sutra en sanskrit (écrit par Fukusanzo)
Konshi Kondei Yakushikyo par l'empereur Kokaku, à Sainin Shinno
Kujakukyo, Vol. 2-3
Jujikyo Narabini Jurikikyo/Ekorinkyo
Hokke Gengi Vol. 2, 8
Nyoirin Giki
Hannyakyo Rishubon
Rishushaku de Jun'yu
Ninnaji Kuronuri Tebako Shogyo : 65 Volumes 3 Livres 138 Images 32 Lettres 16 鋪 28 Feuilles
Tanshishi Kondei Hannya Shingyo par l'empereur Sakuramachi
Secret Mandala Jujushinron (Vol. 6 reproduction) 10 Photos
Saijarin 2 images dans un livre
Commentaires de Manyoshu 9 livres

Mujokoshiki de l'empereur Go-Toba
Lettre de l'empereur Go-Uda (11 mai sur la réception d'un nom bouddhiste)
Lettre de l'empereur Go-Uda (20 septembre, Tokuji 2)
Lettre de l'empereur Go-daigo (Réflexions sur divers sujets)
Lettre de l'empereur Go-daigo (Musings on a Lonely Night)
Kujaku Myoo Dokyodangu'nado Sosho Kishomon
Hinamiki Zanketsu, Jokyu 3-4 ans
Lettres (Lettres de Koyaomuro : 1 Lettres de Kezoin Miyanohoin : 1 réponses préliminaires : 2)
Joganji Konpon Mokuroku (9 mars, Jogan 14)
Hoshoin Ryodenchi Kugen Funshitsujo (8 juillet, Anna 2)

(Ressources archéologiques et documents historiques)
Divers artefacts des jardins du temple Ninna-ji
Carte du Japon

Omuro 88 Lieux

En 1827 (Bunsei 10) Fukaishin'in Omuro/Sainin Hosshinno, le 29e prêtre en chef du temple Ninna-ji, ordonna au gardien, Totomi-no-kami HISATOMI, de le construire pour les personnes qui ne pouvaient pas faire le pèlerinage des 88 lieux sur Shikoku, le faisant partir en pèlerinage et rapporter le sable de chacun des 88 temples de Shikoku. Tout a commencé lorsqu'il a réalisé une maquette du Pligrimage des 88 temples de Shikoku sur le mont Joju dans l'enceinte du temple Ninna-ji, avec 88 temples dans lesquels il a mis le sable qu'il a rapporté.

C'est un pèlerinage qui recrée en miniature sur le mont Joju les 88 temples de Shikoku. Les temples miniatures sont espacés le long d'un sentier de montagne d'environ 3 km. Chacun des 88 temples consacre en fait la même image principale que l'un des 88 temples de Shikoku, avec Kobo-Daishi. Il est également appelé Mt. Joju 88 Places.

Le temple Ninna-ji parrainait une « randonnée du timbre du temple Omuro Ninna-ji au mont Joju à 88 endroits » 6 fois par an.

Omuro-zakura

Les cerisiers du temple Ninna-ji ont été nommés "Omuro-zakura". Il y en a environ 200 et ils ont des fleurs doubles. Ils disent que les arbres sont si courts parce que le substrat rocheux y est dur et qu'ils ne peuvent pas s'enraciner profondément. Parce qu'on peut dire que "Hana ga hikui" (un jeu de mots signifie à la fois "les fleurs sont au ras du sol" et "petit nez"), les arbres ont été surnommés "Otafuku (femme au très petit nez)-cerises". Ils fleurissent généralement tard, après le 20 avril, clôturant la fin de la saison à Kyoto - une ville avec de nombreux cerisiers célèbres.

Films se déroulant dans le temple Ninna-ji
Détective Conan : Carrefour dans le labyrinthe

Accès

Kyoto City Bus, Kyoto Bus, JR West Bus : descendez à l'arrêt de bus Omuro Ninna-ji Temple
À 5 minutes à pied de la gare Omuro Ninna-ji de Keifuku Electric Railroad

L'entrée sur le terrain est généralement gratuite, la visite du Goten (palais) et du Horeikan (salle du trésor sacré) est payante. Cependant, un festival des cerisiers en fleurs est organisé lorsque les cerises Omuro sont en fleurs (avril) et des frais d'admission sont nécessaires pour entrer dans le parc ainsi que pour voir les bâtiments pendant cette période.

Ouvrages de référence

"Touring Kyoto's Old Temples 11: Ninna-ji Temple" de Kenkichi YAMAMOTO et Taien MORI, édité par Yasushi INOUE et Zenryu TSUKAMOTO. Tankosha, 1977
"Guide illustré des lieux célèbres de Showa Kyoto: Rakusai" Toshinori TAKEMURA. Shinshindo, 1983
"Hebdomadaire Asahi Hyakka : Les trésors nationaux du Japon" n° 14 (Temple Ninna-ji), Asahi Shimbunsha, 1997
« Les noms de lieux dans l'histoire du Japon : les noms de lieux de la ville de Kyoto » Heibonsha
« Dictionnaire Kadokawa des noms de lieux japonais : Kyoto » Kadokawa Shoten
"Encyclopédie de l'histoire nationale" Yoshikawa Kobunkan

© A. C. Yu &mdash Généré à partir du corpus bilingue japonais-anglais des articles de Kyoto de Wikipédia qui est traduit par le National Institute of Information and Communications Technology (NICT) à partir de phrases japonaises sur Wikipédia, utilisé sous CC BY-SA.


Ninna-ji

Ninna-ji, situé dans le centre-nord-ouest de Kyoto, est le temple principal de la secte Omoro du bouddhisme Shingon au Japon. Il est considéré comme faisant partie du site du patrimoine mondial de l'UNESCO "Monuments historiques de l'ancienne Kyoto (villes de Kyoto, Uji et Otsu)", avec seize autres temples, sanctuaires shintoïstes et autres sites.

Le temple a été construit au 9ème siècle, étant finalement officiellement établi et nommé "Ninna-ji" par l'empereur Uda en 888. L'empereur Uda a ensuite résidé sur le terrain du temple pendant environ trente ans après sa retraite.

La plupart des bâtiments existant aujourd'hui à Ninna-ji datent de l'époque du troisième shogun Tokugawa, Tokugawa Iemitsu (r. 1623-1651). Le temple kondô (salle principale, lit. "salle dorée"), aujourd'hui désignée trésor national, faisait autrefois partie du palais impérial de Kyoto composé du clocher, de Mie-dô, de Kannon-dô, de la salle des sutras, de la pagode à cinq étages et de Niô -mon (porte) datent tous de l'époque de Tokugawa Iemitsu et sont tous considérés comme des biens culturels importants.


Parmi les nombreux temples des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO de Kyoto, le temple Ninna-ji est l'un des plus grands. Il est devenu célèbre dans tout le Japon pour ses fleurs de cerisier.

Un jeTemple impérial

Le temple Ninna-ji a un trait commun avec de nombreux temples de Kyoto : son histoire est intimement liée au pouvoir impérial. Cette histoire commence au IXe siècle avec l'achèvement du temple sur ordre de l'empereur Uda, qui devint le premier abbé après avoir abdiqué à l'âge de 31 ans. Par la suite, les fils des abbés du temple Ninna-ji furent tous des empereurs successifs.

Pour cette raison, le temple était connu sous le nom de Palais impérial Omuro, du nom de l'école bouddhiste dans laquelle le temple avait été donné. De nombreux bâtiments, dont le hall principal (Kondo), suivent également le style architectural des palais impériaux.

Un complexe de temples unique

On cherche en vain les souvenirs de cette époque : les meilleurs édifices actuels datent du XVIIe siècle. Le temple Ninna-ji, cependant, offre toujours l'exemple des grands temples bouddhistes construits autour d'un hall principal, mais avec tout autour une myriade de petits temples latéraux perdus dans ses jardins. Les visiteurs peuvent passer un long moment à faire une promenade très agréable entre les différents temples.

Cependant, le cœur du temple est sa salle principale et sa pagode à cinq étages. Visitez également le goten ou palais abbatial, ancienne résidence des abbés. L'ensemble est vraiment élégant, encore mis en valeur par les jardins et les bassins artificiels de l'ère Edo. Vous y trouverez également plusieurs pavillons de thé.

Une forêt de cerisiers

Le temple Ninna-ji est situé au nord de Kyoto, près des célèbres Ryoan-ji et Kinkaku-ji. Pour cette raison, les voyageurs visitent généralement ces trois temples dans la même demi-journée. Les visiteurs japonais viennent principalement pour voir le célèbre temple de la cerise noire, Omuro-zakura, une variété unique qui ne fleurit au temple que dans la deuxième quinzaine d'avril.

Lorsque vient la saison des cerisiers en fleurs, le parc du temple se transforme en une véritable mer de pétales blancs et roses. Les jardins sont vastes et les cerisiers abondants, ce qui en fait l'une des plus grandes forêts de cerisiers de Kyoto. C'est naturellement l'un des endroits recommandés pour admirer les cerisiers en fleurs à Kyoto.


Voyage en tramway Randen au patrimoine mondial Ninna-ji

Il existe de nombreux temples et sanctuaires à Kyoto, mais beaucoup d'entre eux sont bondés car de nombreux touristes visitent Kyoto chaque jour. Mais ne vous inquiétez pas, il y a de bons endroits à Kyoto qui ne sont pas bondés, mais le temple Ninna-ji est à un tout autre niveau : ce temple est un site du patrimoine mondial et il n'est toujours pas bondé, mais en fait un endroit relaxant pour se promener autour d'un jardin japonais !

Alors, venez rejoindre notre écrivain Vanessa dans son voyage pour découvrir ce qui le rend si attrayant à propos de Ninna-ji.


Tout le monde sait qu'Arashiyama est un endroit formidable à visiter, mais c'est aussi l'un des plus fréquentés de Kyoto. Ainsi, la recommandation de Vanessa est d'aller à Arashiyama le matin, puis de se diriger vers le temple Ninna-ji l'après-midi !


La gare la plus proche de Ninna-ji est Omuro Ninna-ji, et il faut environ 15 minutes pour se rendre à cette gare depuis Arashiyama. Notez que vous devez changer de tramway à la gare de Katabiranotsuji.

Après être descendu à la gare de Katabiranotsuji, prenez le tram en face de vous en direction de la gare de Kitano-Hakubaicho.

Le trajet en tramway jusqu'à la gare d'Omuro Ninna-ji ne semble pas long car vous pouvez voir de beaux paysages par les fenêtres du tramway. Toutes les stations de Randen sont petites, et je pense qu'elles sont aussi mignonnes.


Tout d'abord, vous pouvez voir cette immense porte Niomon du temple Ninna-ji. La porte mesure 18,7 mètres de haut et est appelée l'une des trois grandes portes de Kyoto avec celles de Chion-in et Nanzen-ji.


Des deux côtés de la porte, vous pouvez voir une statue, celles-ci s'appellent Kongorikishi. A cause de ces deux statues la porte est appelée Niomon, la porte des deux rois.

*Temps requis : Environ une heure et demie


Le meilleur endroit pour commencer votre visite du temple est le palais Goten ! Ce palais était autrefois la demeure de l'empereur Uda, et l'atmosphère impériale est toujours présente à ce jour. Il y a aussi deux jardins japonais incroyablement agréables.

/>

De nombreux temples de Kyoto vous interdisent de prendre des photos, il est donc très agréable de savoir que vous pouvez prendre autant de photos que vous le souhaitez à Ninna-ji. Ils disposent également d'une connexion Wi-Fi gratuite, vous permettant ainsi de télécharger vos photos directement sur Facebook et Instagram.

Mais rappelez-vous que le palais Goten est ancien, alors faites attention à ne pas vous appuyer sur les choses.


Après avoir franchi la porte Niomon, vous verrez un guichet sur votre gauche où vous pourrez acheter un billet pour le palais Goten pour 500 yens.

Après avoir franchi la porte Honbo Omotemon, vous voyez l'entrée du palais.

*N'oubliez pas d'enlever vos chaussures avant d'entrer dans le palais Goten.


Au palais Goten, la première chose à faire est de prendre une photo de ce magnifique jardin de rocaille, Nantei.


Asseyez-vous près de l'allée du temple et faites une pause. Il est facile de se détendre à Ninna-ji.


Depuis le jardin Hokutei, vous avez une vue magnifique sur la pagode à cinq étages. Seul Ninna-ji à Kyoto possède un jardin d'où vous pouvez voir une pagode à cinq étages, alors assurez-vous de prendre une photo de cette vue incroyable !



Le palais Goten est composé de quatre bâtiments, Shiroshoin, Shinden, Kuroshoin et Reimeiden. Ce couloir menant à Reimeiden est un endroit idéal pour prendre des photos.


Ce couloir est souvent utilisé comme lieu de tournage de films et de séries télévisées japonais, alors assurez-vous de vous faire prendre en photo ici.


Spot photo 4 : Peintures de portes coulissantes

Les peintures des portes coulissantes de Ninna-ji sont si belles qu'elles vous font arrêter net. Outre le jardin, ces portes coulissantes sont peut-être la deuxième meilleure chose à propos du palais.

En plus d'apprendre l'histoire du temple et de prendre des photos, vous pouvez bien sûr aussi acheter des souvenirs.

Ces fèves sont fabriquées en collaboration avec une célèbre confiserie de Kyoto, et surtout celles enrobées de matcha ont un goût plutôt sympa ! Et en plus, les paquets ont des photos de Ninna-ji dessus.

Ninna-ji ne concerne pas seulement le Palais Goten ! Il y a beaucoup à voir au temple, comme la pagode à cinq étages et le hall principal de Kondo, il y a donc beaucoup d'excellents endroits pour prendre des photos.


Tout d'abord, vous devez bien sûr aller voir la pagode à cinq étages de Ninna-ji. La pagode est si jolie qu'elle est souvent présentée dans les films japonais.


Ensuite, la salle principale de Kondo, qui est un trésor national du Japon. Il s'agit d'un exemple rare d'architecture impériale, alors assurez-vous d'y jeter un coup d'œil !

* Kondo est en cours de rénovation jusqu'en décembre 2017.


N'oubliez pas que vous pouvez également vous procurer un carnet de timbres du temple goshuin de souvenirs au temple ! Les timbres goshuin de Ninna-ji sont des œuvres d'art en eux-mêmes.


Le clocher de Ninna-ji est un bien culturel du Japon. En automne, lorsque la tour est entourée de feuilles d'automne cramoisies, on dirait presque que la tour était en flammes !

Il existe également de nombreux autres grands endroits à voir au temple, comme Miedo, qui abrite de nombreuses écritures et statues bouddhistes importantes, et il existe également de nombreux autres bâtiments culturellement importants. Ninna-ji est un temple offrant des possibilités infinies pour la photographie !


Au printemps, les Omuro Sakura à floraison tardive de Ninna-ji sont si célèbres à Kyoto, qu'il y a même un dicton qui dit "Le printemps se termine après la dispersion des pétales de l'Omuro Sakura de Ninna-ji".

Je suis allé à Ninna-ji au printemps et j'ai pu voir l'Omuro Sakura : les fleurs roses et blanches étaient si jolies ! Avec le temple, ils m'ont rendu incroyablement heureux d'avoir décidé de venir au Japon.

En été, Ninna-ji est rafraîchissant, d'une manière ou d'une autre, le temple n'est pas aussi chaud que le reste de Kyoto.


Alors que Ninna-ji est surtout célèbre pour ses cerisiers en fleurs, les feuilles d'automne du temple sont tout aussi jolies. La façon dont Ninna-ji est entouré de feuilles rouges et jaunes est quelque chose que tout le monde doit voir au moins une fois dans sa vie.

En hiver, le temple prend un tout nouveau look blanc.

Cette fois, j'étais à Ninna-ji en mai, mais comme le temple change de look chaque saison, j'ai vraiment hâte d'y retourner.


Donc, il aurait fallu environ trois heures de votre après-midi pour voir le temple Ninna-ji, et j'espère que vous l'avez apprécié ! Le temple est encore plus grand que vous ne le pensez.

Parce que de nombreux temples de Kyoto sont presque surpeuplés, il est bon de savoir qu'il existe encore des joyaux cachés comme Ninna-ji. Alors, quand vous venez à Kyoto, n'oubliez pas que Ninna-ji est le plus relaxant des temples de cette ancienne capitale !


Après avoir vu Ninna-ji, vous pouvez continuer sur le chemin Kinukake-no-michi qui mène à Ryoan-ji et Kinkaku-ji, ou vous pouvez prendre un bus pour retourner au centre-ville de Kyoto. Donc, cela signifie que notre journée à Ninna-ji est terminée !


Histoire

Ninna-ji a été fondée au début de la période Heian. En 886, l'empereur Kōkō ordonna la construction du temple Nishiyama Goganji pour bénir la nation et propager les enseignements bouddhistes, mais il ne vécut pas jusqu'à son achèvement. L'empereur Uda a achevé la construction en 888 [2] et l'a nommé « Ninna » d'après l'année de règne du règne de feu l'empereur Kōkō. De 888 à 1869, il était de tradition pour les empereurs régnants d'envoyer un fils au temple pour prendre la relève en tant que prêtre en chef lorsqu'une vacance se présentait.

Après s'être retiré de son trône, l'empereur Uda est devenu le premier Monzeki, ou prêtre aristocratique, de Ninna-ji. Dès lors et jusqu'à la fin de l'époque d'Edo, le temple voit se succéder les grands prêtres de la lignée impériale.

En 1467, le temple a été détruit par un incendie et des combats pendant la guerre d'Ōnin. Il est reconstruit environ 150 ans plus tard, grâce au fils aîné de l'empereur Go-Yōzei, Kakushin Hosshinnō, qui fait appel à Tokugawa Iemitsu, le troisième shogun du shogunat Tokugawa. La résurrection a coïncidé avec la reconstruction du palais impérial de Kyoto et a ainsi reçu un financement impérial.

La tradition d'avoir des aristocrates ou des personnes de lignée impériale comme chef du temple a pris fin avec le 30e Monzeki, Junnin Hosshinnō à la fin de la période Edo.

La plupart des bâtiments survivants datent du XVIIe siècle et comprennent une pagode à cinq étages et un verger de cerisiers nains. Le temple lui-même présente des murs d'écran magnifiquement peints et un beau jardin clos.


500 yens pour le complexe Goten, 300 yens pour le musée (ouvert uniquement au printemps et en automne). Nous avons visité le petit musée principalement parce que nous avons eu la chance d'être là quand il était ouvert. Les objets étaient certes intéressants mais la signalisation en anglais était médiocre et nous sommes repartis abasourdis. C'était quand même un intermède court et doux que je répétais.

Arrivée en bus depuis la gare de Kyoto. Le trajet est couvert par plusieurs laissez-passer, dont le Japan Rail Pass, mais pas le laissez-passer d'une journée pour les bus urbains. En haute saison, la file d'attente pour les bus sera longue. Ils partent toutes les 20 à 30 minutes et le trajet dure 30 à 40 minutes.

Nous sommes arrivés par l'atmosphérique Randen Line - Ninna-Ji a son propre arrêt (B5) et avons ensuite marché jusqu'à Ryoan-ji et Kinkaku-ji.

Visiter les temples de Kyoto est une expérience culturelle passionnante. As-tu été?


Lanterne devant la salle dorée, temple Ninna-ji

Votre compte Easy-access (EZA) permet aux membres de votre organisation de télécharger du contenu pour les utilisations suivantes :

  • Essais
  • Échantillons
  • Matériaux composites
  • Dispositions
  • Coupes grossières
  • Modifications préliminaires

Elle remplace la licence composite en ligne standard pour les images fixes et les vidéos sur le site Web de Getty Images. Le compte EZA n'est pas une licence. Afin de finaliser votre projet avec le matériel que vous avez téléchargé depuis votre compte EZA, vous devez obtenir une licence. Sans licence, aucune autre utilisation ne peut être faite, telle que :

  • présentations de groupes de discussion
  • présentations externes
  • documents finaux distribués au sein de votre organisation
  • tout matériel distribué à l'extérieur de votre organisation
  • tout matériel distribué au public (comme la publicité, le marketing)

Étant donné que les collections sont continuellement mises à jour, Getty Images ne peut garantir qu'un élément particulier sera disponible jusqu'au moment de la licence. Veuillez examiner attentivement toutes les restrictions accompagnant le Contenu sous licence sur le site Web de Getty Images et contacter votre représentant Getty Images si vous avez une question à leur sujet. Votre compte EZA restera en place pendant un an. Votre représentant Getty Images discutera avec vous d'un renouvellement.

En cliquant sur le bouton Télécharger, vous acceptez la responsabilité d'utiliser du contenu non publié (y compris l'obtention des autorisations requises pour votre utilisation) et acceptez de respecter toutes les restrictions.


Salle dorée du temple Ninna-ji, Ukyo-ku, Kyoto

Votre compte Easy-access (EZA) permet aux membres de votre organisation de télécharger du contenu pour les utilisations suivantes :

  • Essais
  • Échantillons
  • Matériaux composites
  • Dispositions
  • Coupes grossières
  • Modifications préliminaires

Elle remplace la licence composite en ligne standard pour les images fixes et les vidéos sur le site Web de Getty Images. Le compte EZA n'est pas une licence. Afin de finaliser votre projet avec le matériel que vous avez téléchargé depuis votre compte EZA, vous devez obtenir une licence. Sans licence, aucune autre utilisation ne peut être faite, telle que :

  • présentations de groupes de discussion
  • présentations externes
  • documents finaux distribués au sein de votre organisation
  • tout matériel distribué à l'extérieur de votre organisation
  • tout matériel distribué au public (comme la publicité, le marketing)

Étant donné que les collections sont continuellement mises à jour, Getty Images ne peut garantir qu'un élément particulier sera disponible jusqu'au moment de la licence. Veuillez examiner attentivement toutes les restrictions accompagnant le Contenu sous licence sur le site Web de Getty Images et contacter votre représentant Getty Images si vous avez une question à leur sujet. Votre compte EZA restera en place pendant un an. Votre représentant Getty Images discutera avec vous d'un renouvellement.

En cliquant sur le bouton Télécharger, vous acceptez la responsabilité d'utiliser du contenu non publié (y compris l'obtention des autorisations requises pour votre utilisation) et acceptez de respecter toutes les restrictions.


Vous pouvez profiter de ce qui suit avec la visite de Ninnaji

■Expérience précieuse « Travaux du matin »
Si vous séjournez à "Omurokaikan" en vue du temple Ninnaji, vous pourrez découvrir le travail du matin dans la propriété culturelle non publique "Kin-do (trésor national)". Écoutez la récitation du sutra et priez tranquillement à la lumière d'une bougie, vous fait vous sentir frais.

■ Célèbre "Omuro Sakura"
Omuro Sakura est célèbre pour sa floraison tardive depuis la période Edo et apparaît dans de nombreuses chansons Waka. De nombreuses personnes viennent visiter le temple Ninnaji vers le mois d'avril, lorsque les cerisiers en fleurs d'Omuro peuvent être vus. C'est une beauté scénique désignée par le gouvernement depuis 1924 (Taisho 13)

■Variété de "jolie "Amulette"
Un vrai trèfle est utilisé pour "Happiness (Clover) Amulet" et est prié pour inviter beaucoup de bonheur. "Omuro Sakura Kaiun Amulet" est souhaité bonne chance et bonne santé. Il est populaire pour un souvenir. 500 yens chacun.

■"Sakura Omikuji"
L'étui en forme de fleur de cerisier contient un Omikuji roulant, et vous pouvez ramener le récipient en fleur de cerisier chez vous et l'utiliser comme ornement. Il existe deux options de couleur, rose et blanc : 300 yens.

Information sur l'exposition spéciale de Kannon-do

Exposition spéciale Heiseikan Ninnaji Kannon-do
Printemps 15 mai (mercredi) - 15 juillet (lundi/jour férié)
Automne 7 septembre (samedi) - 24 novembre (dimanche) 2019
Horaires d'ouverture : 9h30-16h30 (dernière entrée 16h00)
※Le temps de visionnement peut être limité par des événements religieux. Veuillez visiter le site officiel de Ninnaji pour plus de détails.
Frais d'entrée: 1 000 yens (inclure un souvenir) Gratuit pour les lycéens et moins
※L'admission gratuite s'applique aux élèves du secondaire et moins dans le but d'hériter de la culture à la prochaine génération.

Patrimoine mondial Shingon-Shu Omuro-ha Souhonzan Ninnaji

TÉL : 075-461-1155 Adresse : :33 Omuro Ouchi, Ukyo-ku, ville de Kyoto
  • Mars-novembre 9h00-17h00 (dernière entrée 16h30)
  • Décembre -Février 9h00-16h30 (dernière entrée 16h00)
  • 15 minutes à pied ou 5 minutes en taxi de JR "Hanazono Station"
  • 40 minutes JR en bus de ville depuis "Kyoto Station"
  • 40 minutes en bus de la "Sanjo Station" (Keihan Electric Railway)
  • 30 minutes en bus de la "Gare d'Omiya" (chemin de fer électrique Hankyu)
  • 25 minutes en bus de la "Saiin Station" (Hankyu Electric Railway)
  • Il y a des lieux et des horaires qui nécessitent un droit d'entrée.

Je suis né et j'ai grandi à Kyoto. J'aime l'atmosphère unique et décontractée de Kyoto et la façon d'être une ville de renommée mondiale tout en gardant ses traditions.

Photographe
Kansuke Ihara

Un photographe prolifique qui travaille beaucoup dans la publicité et les magazines. Il est également le créateur d'ambiance de l'équipe de tournage. Il aime Kyoto, où l'histoire ancienne et la culture moderne sont bien intégrées. Shorinji Kenho Yondan.


Voir la vidéo: En route pour les JPO 2019! - Ecole La Salle St Etienne (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Lucas

    En sifflant à l'étage - l'orateur a découvert l'Amérique. Bravo bravo bravo

  2. Satilar

    Les gens dans de tels cas disent - Ahal serait oncle, se regardant. :)

  3. Aldwine

    Blimey!



Écrire un message